Cher lecteur, cher visiteur,

Te voici prêt à entrer dans ALE 2100, un roman d’aventure, d’action et d’anticipation (avec love story incluse). Autant te prévenir tout de suite, ALE va t’entraîner dans un tour du monde, un tour de notre monde. Celui-là même que nous sommes en train de construire pour les générations futures.

Prépare-toi ! Le voyage va être mouvementé.

Si tu es antimondialiste, journaliste, féministe, croyant, lobbyiste, banquier, chef d’État, prof, chercheur, sociologue, extrémiste et que tu t’aventures à lire ce qui suit, tu risques de grincer des dents. Reste calme et essaye de regarder le monde autrement, avec les yeux de Lola, l’héroïne.

Tu trouveras sur le site ALE 2100 une bande-annonce et des photomontages pour accompagner ton expédition.

***

Éditeur, infographiste, scénariste, réalisateur, traducteur, bédéiste, business angel, développeur de jeux vidéo, musicien, photographe, notez que cette histoire a du POTENTIEL. Si à sa lecture vous avez des idées qui fusent et que vous souhaitez les partager, écrivez-moi.

Pour commencer ta lecture, sélectionne « Pologue » dans le menu déroulant sur ta droite.

***

Le texte qui suit est rédigé en français moderne selon les rectifications de l’orthographe de l’Académie française de 1990 touchant, entre autres, l’accent circonflexe, le trait d’union, le pluriel des mots composés et diverses autres « anomalies », ne soyez pas surpris ! Cependant, je ne suis pas à l’abri d’un oubli ou d’une coquille, merci d’avance pour votre indulgence.

Bonne lecture et bon voyage dans ALE.

Une petite boîte pour changer le monde.

Alors que chaque geste compte pour préserver ce qui nous entoure, tout le monde n’a pas le temps ni l’énergie de farfouiller dans ce vaste univers de la consommation, pour trouver les produits qui peuvent faire la différence sur le long terme. Moins polluer, moins gaspiller sans pour autant avoir le sentiment de se restreindre et même y prendre du plaisir… pas si simple… mais pas si compliqué non plus, pour peu que l’on ait accès à l’information rapidement.

C’est le challenge que nous tentons de relever avec Nos Mondes Alternatifs et son concept ludique et éco-citoyen.

Alors, de quoi parlons-nous exactement ? D’une surprise !

dessin-blabla-aventure

Recevez directement dans votre boîte aux lettres un colis (appelé « Box ») ou une enveloppe dont le contenu vous est inconnu. Une fois ouvert, vous découvrirez une histoire illustrée et des produits écoresponsables. Dans les récits, les héros vous racontent leur existence. Ils évoquent ainsi des pistes alternatives (réelles ou en développement) réduisant l’impact de l’homme sur la planète. On notera parmi les thèmes les nouvelles énergies, l’alimentation, le zéro déchet, le développement durable.

Accompagnant les récits, des produits à tester orientés sur le naturel, le raisonné, le local, l’originalité, le durable, l’équitable, etc.

Deux histoires sont actuellement disponibles sur le site de Nos Mondes Alternatifs :

La Quête de Mahé destinée pour les enfants de 8 – 9 ans et la Cité de Demain, qui intéressera les plus grands de 16 à 77 ans. Chaque histoire se découpe en trois épisodes.

Jeux et missions s’inscrivent également dans le récit pour impliquer le lecteur, lui montrant que la démarche est à la portée de beaucoup d’entre nous.

Une idée cadeau alternative,  équitable et intelligente (pour soi ou à offrir) qui, nous l’espérons, trouvera toute sa place sous de beaux sapins en 2016.

La Quête de Mahé est proposée à 20 €* et La Cité de Demain à 25€*

*hors frais de livraison

bannierefb

ALE 2100 Update 1.1 de Sophie G. Winner

« on se sent différents, grandis, une âme de héros, et ALE 2100 est l’occasion de mettre cette âme de héros à l’épreuve! ». Un coup de cœur pour Lilie. Une magnifique chronique pour ALE 2100 Update 1.1

Lilie lit ... Mais pas que !

indexLe pitch:

En 2025, Lola est invitée à entrer dans une représentation virtuelle de la Terre en 2100, dénommée ALE – Alternative Life Experience. Les problèmes de la planète, les catastrophes à venir ? Elle en entendait parler tous les jours, sans vraiment s’en soucier. Mais dans ALE, les aventuriers ne pourront y échapper : ils devront affronter le résultat de leurs actions. De nos actions.
Et quand Lola va croiser sur son chemin cet homme mystérieux qui perturbe son voyage, il devient son ultime quête. Et si, pour le sauver lui, elle devait sauver le monde de demain ?

Mon avis:

Pas de suspens dans cet avis, je vous dis tout de go que j’ai adoré ce bouquin.

Et pourtant, il est arrivé dans une période difficile pour moi: j’ai mis du temps à le lire, parce que j’étais fatiguée, et débordée. Et qu’est ce que ça m’a énervée!…

View original post 1 150 mots de plus

Comment changer le monde, les graines de mon potager.

Bonjour ami lecteur.

Avec mon roman ALE2100, j’essaye de faire passer un message pour faire changer les mentalités, pour que nous regardions le monde dans sa globalité et pour que nous ne nous laissions plus faire.

Je ne suis pas écrivain, je n’aime pas particulièrement écrire et par conséquent, je ne publierai pas d’autre livre (à l’exception de la suite et fin de cette aventure). Je n’ai pas les réponses à toutes les questions soulevées dans le roman, mais je cherche des pistes pour contribuer aux changements.

Je pense donc vous proposer une série de courts articles pour partager avec vous l’inspiration, l’idée, l’action, la découverte du moment qui pourrait changer le monde, même un chouïa.

Aujourd’hui : des graines pour mon potager.shutterstock_16460998

Parmi toutes mes recherches pour écrire le roman, j’ai croisé une société qui se nomme Monsanto. Cette boite, en plus de fabriquer le fameux ROUND UP dont tout le monde parle sur internet en ce moment, vend aussi des graines génétiquement modifiées et (selon mon voisin F) infertiles. Donc quand je sème des tomates, des haricots, des citrouilles, une année, je ne pourrai pas récupérer les graines pour les utiliser l’année suivante. Je ne sais pas vous, mais moi, ça me fout bien les boules de devoir racheter tous les ans des graines pour mon potager en carré. Je veux gérer mon budget et manger sainement.

Quelles sont nos options ?

J’en ai découvert 2 :

1/ L’association KOKOPELLI qui œuvre pour la Libération de la Semence (ça vous fait rire ? Moi aussi !) et de l’Humus, et la protection de la biodiversité alimentaire. Pour découvrir cette association et vous faire livrer des semences « libres de droits » c’est ici

Kokopelli

2/ Participer à un troc plante. Je ne connaissais pas le principe, mais j’ai des amies qui en organisent un dimanche prochain. Le principe est simple, des gens se rencontrent et s’échangent des semis, des boutures, des plantes. Pas d’échange d’argent. Bon, moi, je n’ai rien à troquer cette année, mais je vais tout de même y faire un petit tour, prendre mes repaires pour être prête en 2016 et faucher deux pieds de tomates à mes copines 😉

En résumé, achetez vos graines dans des associations qui ne vous vendent pas des trucs modifiés et infertiles et échangez avec votre entourage.

Et vous, avez-vous des bons tuyaux ?

Pour rester connecté, inscrivez-vous au blog en cliquant sur le bouton suivre situé à droite.

Venez sur ma page Facebook, si vous êtes curieux.

Vous souhaitez découvrir mon roman ? C’est simple ALE2100 Partie 1 est téléchargeable gratuitement sur toutes les plateformes connues, dont Amazon et la Fnac.

Un article du monde sur Monsanto

Merci de votre lecture et à bientôt.

Souvenez-vous, vous avez le pouvoir de changer les choses.

Sophie

Second Test Publicité Facebook : de meilleurs résultats pour la vente de mon roman ALE 2100

En février, j’avais effectué mon premier test de publicité sur Facebook et les résultats avaient été décevants. Vous pouvez retrouver l’article https://sophiegwinner.wordpress.com/2015/02/20/test-publicite-sur-facebook/

Je me suis donc lancée dans un second test en changeant un paramètre essentiel : ne pas payer au clic, mais à « l’impression ». Et payer à l’impression, c’est quoi ? C’est un montant payé toutes les 1000 impressions, c’est-à-dire toutes les fois où votre publicité est montrée 1000 fois. Suis-je claire ?

Les éléments clés de cette nouvelle campagne:

J’ai utilisé le même poster au départ, celui de la couverture de mon livre et une autre photo qui avait plu sur ma page Facebook voici :

Screen Shot 04-21-15 at 05.27 PMScreen Shot 04-21-15 at 02.07 PM 001

J’ai fait un ciblage précis (âge, pays, sexe, intérêts et comportements), pour rappel je vends un livre d’anticipation plutôt pour les jeunes adultes. Une photo vous parlera sans doute mieux sur les critères que j’ai introduits.

Screen Shot 04-21-15 at 02.11 PMScreen Shot 04-21-15 at 05.41 PM

J’ai choisi les heures de diffusion jour par jour en m’appuyant sur les stats de ma page FB.

Screen Shot 04-21-15 at 05.43 PM

J’ai éliminé l’affichage sur la colonne de droite (car je ne lis jamais à droite de mon écran sur FB) et ai écarté les personnes qui étaient connectées à ma page (ils connaissent déjà le roman).

J’ai opté pour un budget de 15 € contre 36 € la première fois, pour 10 jours de campagnes.

J’ai ajouté deux autres posters, ainsi que le Québec en cours de route, mais cela n’a servi à rien, presque aucun clic ne provient du Canada. Faut dire que le lien est Amazon.fr

Voici dans un tableau Excel les chiffres clés.

Screen Shot 04-21-15 at 05.21 PM

Que nous disent ces chiffres :

La dépense du budget à l’impression m’a donné plus de visibilité +  15 800 personnes et ma pub a été plus souvent répétée, ce qui est bon pour qu’on ne nous oublie pas.

En toute logique, c’est à Amazon que la publicité bénéficie. Je ne m’explique pas la baisse chez les autres. Comme mes royalties chez eux sont moindres puisque le trésor américain me prend 30 % des bénéfices en attendant que je puisse me mettre en ordre avec eux, je ne fais pas de pub vers ces sites pour le moment. Je concentre tout sur Amazon.

La partie gratuite de mon livre qui porte le nom ALE 2100 Partie 1 bénéficie aussi de l’action publicitaire par ricochet je suppose.

J’ai vendu en moyenne dans les deux cas 0.5 livre par jour de plus, mais ce qui change, c’est que j’ai dépensé beaucoup moins d’argent pour y arriver (15 € au lieu de 36 €).

Surtout, si je rapporte ma dépense aux livres supplémentaires vendus pendant les campagnes, j’avais perdu 21 € en février alors que j’ai gagné 9 € en avril.

En conclusion, l’attribution d’un budget à l’impression est plus rentable et donne plus de visibilité, dans cette configuration (vente d’un livre).

Ce qui m’intrigue par contre, c’est la courbe des impressions tout au long de la campagne, regardez un peu.

Screen Shot 04-21-15 at 04.55 PM

Deux possibilités, très peu de gens ciblés étaient connectés ces jours-là, donc FB n’a pas pu montrer mes affiches.

Où alors le site commence très fort pour voir les réactions puis s’ajuste… durant mon premier test, j’avais remarqué que FB augmentait l’affichage vers la fin, comme pour être certain de bien atteindre le budget.

Un point a étudier donc.

En conclusion, je recommencerai la publicité, au moins pour confirmer ces résultats. Si vous avez des question, vous savez où me trouver 😉

Partage d’expérience : J’ai essayé le Thunderclap !

Le Thunderclap ? Mais de quoi parle-t-elle Sophinette ? Je vous parle de l’outil qui doit vous permettre de faire le buzz sur les réseaux sociaux (sauf que me concernant, ça n’a buzzé que chez moi.)

Le Thunderclap, comme son nom l’indique, c’est le « coup de tonnerre ». L’idée est la diffusion d’un message en simultanée sur les profils de 100 personnes minimum. (Twitter, Facebook et Tumblr).

Le mieux pour comprendre est encore que vous visionniez la vidéo de présentation.

https://www.youtube.com/watch?v=wvPfuV00-1k

Cela vous parait formidable ? C’est formidable… mais il est important de bien préparer son coup et surtout de ne pas faire les mêmes erreurs que moi. Pour info, j’ai lancé ma campagne à l’automne 2014.

Ce qu’il ne faut donc pas faire : Mettre en avant une belle photo sans texte. Voici la page de ma campagne, le texte en bleu est pour Twitter :

Screen Shot 03-31-15 at 07.25 PM

Voici ce qui a été diffusé sur FB (ce n’est pas très vendeur) :

Screen Shot 03-31-15 at 07.28 PM

Ou lorsque vos contacts ont rajouté un petit mot au moment de leur enregistrement :

Screen Shot 04-01-15 at 06.08 PM

Avec la formule gratuite, vous ne pouvez pas changer la date de diffusion, donc, si vous n’atteignez pas votre objectif, deux options possibles s’offrent à vous : abandonner ou payer pour pouvoir repousser la date. Je me suis soulagée en $. Mais ce qu’il faut savoir, c’est que FB annule les engagements de plus de 60 jours, donc si comme moi, vous vous donner un mois et demi pour atteindre l’objectif (minimum 100 inscrits) et que vous ne l’atteignez pas dans le délai imparti et bien vous payer pour rallonger de quelques jours uniquement ! Où alors, vous acceptez de perdre tous les contacts FB.

Le jour J, avec tout le tapage que j’avais fait autour de moi, mes amis les plus proches se sont retrouvés devant leur PC en attendant le « coup de Tonnerre » qui devait propulser ALE en orbite. Ils ont vu passer le message sur leur fil d’actualité, une seule fois pour la plupart, car ils n’étaient pas interconnectés… et puis voilà ! Par contre chez moi, j’ai vu mon poster tapisser mon fil…

Ce jour-là, je n’ai enregistré aucun téléchargement de mon livre alors que mon Thunderclap a été montré à 19 598 personnes ! Mon site internet, lui, a eu quelques visites supplémentaires par rapport au quotidien.

Même si mon expérience fut un échec, je suis persuadée que cet outil peut être formidable lors du lancement d’un livre à condition de bien l’utiliser.

En résumé, le message doit se trouver sur la photo, il faut atteindre son objectif sans avoir à payer l’upgrade et faire bouger TOUS ses contacts.

Pour lancer une campagne, c’est ici https://www.thunderclap.it/fr

Partage d’expérience : Test pub sur Twitter.

Après un test sur Facebook, voici celui sur Twitter 😉

Le test s’est effectué sur 2 x 24 h, avec 3 tweets différents (3 messages et 3 photos) et 3 euros de budget pour chaque campagne.

L’objectif était d’inciter la personne à cliquer sur un lien le conduisant soit sur la page Amazon, soit sur la page Fnac de mon livre gratuit. (ALE 2100 Partie 1).

Tout comme avec Facebook, on peut faire un ciblage (âge, sexe, localisation, intérêts, comportements).

Vous ne payez que s’il y a un premier clic sur l’un de vos tweets. Pour la première campagne j’ai opté pour l’option lissant le budget sur les 24 heures, pour la seconde j’ai choisi une autre option qui utilise le budget jusqu’à ce qu’il soit épuisé.

La première campagne a démarré le 11 mars vers 14 h, la seconde le 16 mars vers 18 h.

Les résultats : Ci-dessous une photo des téléchargements sur Amazon. Vous verrez que les téléchargements tournaient au ralenti depuis début mars, donc on pourrait en conclure que ces deux campagnes sont plutôt positives. Cependant si on regarde les téléchargements depuis le début de l’année, j’ai déjà eu des activités similaires sans avoir eu recours à la publicité directe. Je précise que j’avais effectué un test pub sur Facebook du 08 au 18 février pour un lien différent (ALE 2100 Tome complet), donc le lien payant de mon livre. On peut supposer que du lien payant certains visiteurs soient passés au lien gratuit sur cette période.

téléchargements Amazon

Voici le tableau qui résume mes deux campagnes, les résultats sont différents alors que les tweets et le ciblage étaient quasiment identiques. Mes tweets ont été présentés 5161 fois, 42 personnes ont réagi (clic sur le tweet, retweet, ajout aux favoris ou abonnement). Je comptabilise 6 téléchargements (1 téléchargement le 11, 2 le 12 et 3 le 16) si on considère qu’ils proviennent tous de Twitter.

Campagnes Twitter mars 2015

Même si de nombreux facteurs entrent en compte (textes et images qui doivent accrocher, lien, offre, ciblage), je pense que mes tests sont effectués à trop petite échelle pour pouvoir en tirer des analyses pertinentes. À l’heure actuelle, je n’ai aucune idée du budget ni de la durée minimum à consacrer dans ce genre d’action pour obtenir des résultats concluants. Merci d’avance à tous ceux qui, comme moi, partageront leur expérience.

Faire connaître son livre… contacter des blogs…. partage d’expérience.

Parmi mes très nombreuses démarches pour faire connaître ALE 2100, il y a eu le contact avec des blogs littéraires. J’ai commencé en mai 2014 pour une sortie du livre en septembre.

Idée de base : Offrir une lecture en avant-première pour la rendre plus sexy et essayer de développer un intérêt grandissant pour mon histoire avant sa sortie. Ici vous pouvez sourire !

Proposition : Envoi gratuit, en format ebook, des 200 premières pages sur 650 puis, si le blogueur le souhaitait, la possibilité d’obtenir la suite et fin gratuitement en échange d’une chronique. Pour le fun, j’avais même créé une adresse email spécifique pour l’occasion : lafindalestp@gmail.com

Méthodologie : Autant vous le dire tout de suite, j’y ai passé des heures, car s’il y a bien une chose que je déteste, c’est d’importuner les gens. J’ai donc surfé sur le net à la recherche de blogueurs qui lisaient de la « science-fiction » qui se rapprochait de la mienne. Une fois le blog trouvé, j’en consultais quelques pages, parcourais plusieurs chroniques, puis j’essayais de savoir si la personne lisait en numérique. J’avais trouvé des billets d’humeur dans lesquels certains se plaignaient des sollicitations des auteurs, alors qu’ils indiquaient clairement qu’ils ne lisaient pas d’ebook. Enfin, je regardais aussi les partenariats (quelques blogueurs informent qu’ils ne souhaitent pas recevoir de livre pour garder leur indépendance). Donc en tout premier lieu, je me suis intéressée à leur travail avant de leur proposer le mien. Très vite, je me suis retrouvée confrontée à un problème technique, quelques blogs utilisent un formulaire de contact avec lequel on ne peut pas glisser de pièce jointe.

Pour ne plus perdre de temps, j’ai fini par m’organiser et procéder par ordre : recherche d’un blog avec le thème science-fiction, puis aller dans l’onglet contact pour vérifier la compatibilité avec l’envoi de mon fichier, puis recherche d’info sur la lecture en numérique, enfin lecture de leurs chroniques.

J’avais préparé un petit texte dans lequel j’expliquai ma démarche. Je ne suis pas auteur de science-fiction. J’ai écrit une histoire, car j’ai un message à faire passer, et que je n’ai pas trouvé d’autres moyens de le faire circuler que celui de le mettre par écrit. Je leur ai indiqué clairement que j’avais besoin d’aide pour faire circuler mon roman et que je n’avais pas les moyens d’une maison d’édition. Dans la mesure du possible, j’ai personnalisé un chouïa mon courrier pour leur montrer que j’étais passée sur leur blog. Je joignais à mon email un ebook, sous format EPUB.

Résultats : j’ai contacté 51 blogs sur mai-juin et 10 autres en septembre. 28 ont répondu à mon email, soit moins de la moitié. 22 positivement et 6 négativement (pas le temps). Aujourd’hui, 11 de ces blogueurs ont lu et commenté mon livre.

Conclusion : Même si j’y ai consacré beaucoup de temps, le résultat est très positif pour moi. Dix des chroniques sont superbes. Elles ont été largement diffusées sur d’autres réseaux, comme Booknode, Livraddict, Goodreads et Babelio. La diffusion de ces billets m’a apporté quelques chroniques supplémentaires par des blogueurs que je n’avais pas contactés. Un petit noyau dur suit ma page Facebook et relaye régulièrement des infos sur ALE 2100 dans leur propre sphère. Un blogueur m’a dit ne plus publier de chronique, mais m’a donné des conseils pour mieux cibler les blogs. Il faut aussi savoir que la blogosphère tremble parfois et que des gens se permettent de copier/coller les chroniques des autres.

Pour ma part, je retiens que ceux qui m’ont aidée l’ont fait jusqu’au bout. Ce qu’il faut savoir, c’est que les blogueurs (beaucoup de femmes) sont très sollicités, surtout ceux qui ont beaucoup de visiteurs. La majorité préfère malheureusement lire sur papier. Les rythmes de lectures sont différents d’une personne à un autre, donc pas la peine de les relancer trop souvent. Leur donner au moins un mois, c’est le minimum avant d’attendre quoi que ce soit. Sachez que dans la majorité des cas, les blogueurs écriront ce qu’ils ont réellement pensé de votre bouquin, donc mieux vaut passer du temps à essayer de trouver la bonne personne, tout le monde en ressortira gagnant. Vous, avec une belle chronique et le blogueur avec une belle lecture.

Avec cette belle expérience, j’en profite pour remercier tous ceux et celles qui ont joué le jeu avec moi et qui continuent à me soutenir depuis des mois.